Clinique vétérinaire les 3M – Michaud – Dannemarie Alsace – Spécialistes animaux chats, chiens et NAC

Cochon d’Inde

Le cochon d'Inde

Le cochon d’Inde est un rongeur de taille moyenne, appartenant à la famille des Caviidae et originaire d’Amérique Latine. C’est l’espèce domestiquée issue du cobaye sauvage appelé Cavia aperea.

Données physiologiques​

Nom Cochon d’Inde
Taille 20 – 40 cm (Adulte)
Poids femelle 0,7 à 1kg
Poids mâle 1 à 1,8kg
Température corporelle 37,2-39,5°C

Maturité sexuelle femelle 2 mois
Maturité sexuelle mâle 3 mois
Gestation 67-70 jours

Le cochon d'Inde en images​

Tout savoir sur le cochon d'Inde

Le foin

Le cobaye est un herbivore, qui est capable de tirer son énergie des fibres alimentaires grâce aux bactéries présentes dans son caecum, qui joue le rôle d’une cuve de fermentation. Le foin constitue ainsi l’apport essentiel pour votre cobaye, car il permet un apport correct en fibres alimentaires. Celles-ci sont indispensables au bon transit digestif et à l’équilibre de la flore bactérienne du tube digestif.
Les dents du cobaye ont une croissance continue et leur usure dentaire ne peut se faire correctement que si votre compagnon mange assez de foin. Une absence de foin dans la ration peut conduire à la formation de pointes dentaires blessant l’intérieur des joues et à des abcès dentaires.
Le foin peut constituer l’unique élément de la ration alimentaire. Il doit présenter un aspect vert, une odeur agréable et ne pas être trop sec (foin de Crau, foin Oxbow…).

La vitamine C

Le cochon d’inde a une petite particularité parmis les NACs, car il ne synthétise pas sa vitamine C. Cela est lié à un déficit enzymatique, et explique pourquoi celui-ci a un besoin plus élevé dans l’alimentation ou via une complémentation. La recommandation admise est de 20 mg/kg de Vitamine C par jour lorsque votre animal est en bonne santé. Attention à utiliser une forme fiable, car la vitamine C s’oxyde rapidement et un produit supplémenté peut ne plus rien contenir s’il a été exposé à la lumière ou si la vitamine C n’y est pas stabilisée. Les conséquences des carences peuvent être graves sur la santé , mais aussi celles des excès …

Les granulés

Ils ne sont pas indispensables mais peuvent permettre de compléter l’apport énergétique. Leur composition avec ajout de mélasse ou de betterave sucrière les rends très appétants et riches en énergie, ce qui favorise l’obésité. Les cobayes les préfèrent souvent au foin, au détriment d’une bonne usure dentaire. Les granulés sont généralement riches en calcium. Le cobaye ne possédant pas de régulation digestive de l’absorption du calcium, il élimine le calcium par les urines. Un excès de granulés favorise ainsi l’apparition de calculsurinaires. Il faut donc en donner moins de. 2 cuillères/kg /j.

La verdure

Les friandises sucrées sont à proscrire car elles permettent le développement de bactéries à l’origine de diarrhées (carotte, fruits à donner en petite quantité). Il vaut mieux leur préférer la verdure fraîche : le poivron (riche en vitamine C), les herbes fraiches aromatiques (persil, coriandre, basilic, menthe, etc…), les endives, le fenouil, le céleri branche, les épinards,le pissenlit, les fânes de carottes… Généralement adorée par les cobayes, elle est peu calorique et riche en vitamine C, autant de bonne raison de la préférer aux friandises industrielles ! Elles sont également une manière indirecte de faire boire votre animal, ce qui est très positif pour la santé urinaire ! Les aliments dangerux sotn les pommes de terre, la rhubarbe, feuille de tomate, bouton d’or, jonquille, coquelicot, tulipe. Le cochon d’inde boit beaucoup (environ 100 à 300 mL par jour) et préfère l’écuelle au biberon.

Le cochon d’inde est peu actif et ne sait pas grimper. Il a besoin de calme et aime se cacher.
Il doit de préférence être maintenu au sol dans un enclos assez vaste (3 à 4 m²) seul ou à plusieurs (éviter 2 mâles non castrés). La température idéale se situe entre 18 et 22°C.
Il peut rester en extérieur l’été dans un enclos disposant d’une zone ombragée et une cabane. Le cobaye est sensible aux températures élevées.
Pour éviter les pododermatites, privilégier la litière de chanvre ou un DRYBED ND et nettoyer la cage en moyenne 2 fois par semaine.

Parasites

Le cochon d’inde peut être porteur de puces ou de poux. Il peut également être sujet à la teigne (dermatophytose). Nous réalisons les examens complémentaires à la clinique et pouvons vous conseiller sur le bon antiparasitaire à administrer.

Malocclusion dentaire

Il s’agit d’un problème de dentition qui perturbe les mâchoires et les relations entre les dents. Le cobaye y est souvent sujet. Elle s’accompagne de complications rapidement graves si non traitées : douleur, arrêt du transit, abcès dentaire voire la mort. Une prise en charge chirurgicale est très souvent nécessaire : abrasion des dents, extraction dentaire, etc, … Les récidives sont fréquentes.

Rechercher sur le site

Aller au contenu principal