Clinique vétérinaire les 3M – Michaud – Dannemarie Alsace – Spécialistes animaux chats, chiens et NAC

Oiseaux

Les oiseaux de compagnie

Parmi les oiseaux domestiques qui plaisent le plus, on trouve le pinson, la perruche ou le perroquet…

Les oiseaux en images

Tout savoir sur les oiseaux de compagnie

Les granulés

Les granulés sont constitués de graines broyées entières et de compléments vitaminiques et minéraux qui sont ensuite formulés en des bâtonnets appelés granulés, extrudés ou encore croquettes. Son premier avantage réside dans le fait d’être un régime complet simple d’utilisation. En effet, les granulés se conservent longtemps et sont formulés par des nutritionnistes aviaires pour couvrir les besoins de votre oiseau. Son deuxième avantage est qu’à l’inverse du mélange de graine, l’oiseau ne peut pas trier. C’est ainsi la garantie d’un régime équilibré.
La transition est longue (1 mois environ) pour un oiseau ayant été nourri aux graines, car il n’identifie pas le granulé comme étant comestible et parce qu’il est moins appétant. Vous pouvez grignoter le granulé devant lui car le mimétisme est fort chez les perroquets.

On aboutit à une ration 80% granulés-20% fruits et légumes

Quelle que soit l’approche alimentaire choisie, il est essentiel de se rappeler que dans la nature, l’animal consacre une grande partie de son temps à l’alimentation et de chercher à recréer cette activité qui manque trop souvent en captivité. En effet, le perroquet peut compenser ce vide par la mise en place de comportements nocifs, tel que le picage. La mise à disposition de granulés dans des ballotins de papier (foraging), de jeux divers changés régulièrement est indispensable à l’équilibre de votre oiseau.

Enrichissement de l’environnement – Foraging

L’enrichissement de l’environnement est une composante primordiale du bien être d’un oiseau. En effet, la plupart de nos oiseaux de compagnie souffrent d’un manque important de socialisation, de stimulations intellectuelles et physiques, particulièrement sous forme de recherche de nourriture (‘foraging’). Ces carences peuvent contribuer à la frustration, l’anxiété de séparation et à l’apparition de comportements compensatoires qui, eux, peuvent être indésirables.

Les oiseaux de compagnie sont des oiseaux grégaires qui ne se trouvent pas seuls en temps normal dans un état naturel. En effet, la solitude est un stress reconnu chez des animaux sociaux.

Recherche d’aliment – le Foraging

Quant à l’encouragement des comportements de recherche de nourriture, d’innombrables possibilités s’offrent à vous. Tout d’abord, vous pouvez partir de l’idée qu’aucun aliment n’est obtenu sans un effort de la part de votre oiseau. Que ce soit d’avoir à fouiller entre des gros cailloux que vous mettez dans ses bols de nourriture, d’avoir à déchiqueter une boule de papier pour atteindre une noix, de déchiqueter un fruit (pomme) ou légume (courge “Butternut”) entiers dans lequel on cache une friandise, ou encore de se déplacer à plusieurs endroits dans la maison ou dans sa cage pour avoir accès à différents aliments, l’idée générale est d’augmenter le plus possible le temps qu’il faudra à l’oiseau pour terminer sa ration quotidienne. L’important est de commencer avec des tâches plus simples, mais de complexifier les exercices progressivement afin de continuer à stimuler son intelligence et sa curiosité. Cela doit être un jeu pour votre oiseau, il doit être curieux et toujours découvrir de nouvelles choses. Plusieurs idées peuvent être inspirées de jouets commerciaux, dont vous pouvez reproduire le principe avec ce que vous avez dans votre bac à recyclage.

Pour plus d’idées concernant l’enrichissement alimentaire… Il est important que votre oiseau ait toujours accès à sa nourriture de base au cas où il ne comprendrait pas les jeux de recherche de nourriture.

Rechercher sur le site

Aller au contenu principal